Musique: The Gotobeds sortent un premier single annoncant le nouvel album

The Gotobeds,

A propos de l’album, par Bob Nastanovich (Pavement) , le 13 janvier2019, Des Moines

«  Donnez-moi une minute ou deux pour vanter les vertus de The Gotobeds, véritable sensation rock-and-roll moderne. The Gotobeds – Cary, TFP, Eli, Gavin et Cary -. Ils retournent sur le devant de la scène avec leur troisième album, Debt Begins at 30. L’esprit de corps et la joie sans angoisses qui imprègnent leurs autres albums et EP restent intacts. L’indice d’octane est élevé et la batterie est surchargée !

Bien que je n’aie jamais considéré The Gotobeds comme un groupe ayant besoin de l’aide de ses pairs, Debt Begins at 30 a fait appel à des contributeurs extérieurs du groupe sur chaque morceau. Sur le premier single de l’album, Calquer the Hound, on peut retrouver Evan Richards et Rob Henry de Kim Phuc. La chanson, euphonique et conquérante, possède un pont sournois et une outro planante. C’est un morceau d’ouverture sanguinaire.

Sur Twin Cities, les musiciens partagent le micro avec Tracy Wilson (anciennement membre de Dahlia Seed et actuellement de Positive NO !) et le résultat se concrétise sous la forme d’une chanson pop exubérante. Twin Cities est plus Dakota Staton que Don Caballero. Debt Begins at 30, la chanson titre de l’album, combine la magie de Mike Seamans et celle de la légende Bob Weston. C’est une sombre ébullition, avec des beats tribaux et une guitare ravageuse, plus Rocky Bleier que Le’Veon Bell.

Comme on pouvait s’y attendre, The Gotobeds a qualifié Protomartyr de partner-in-crim rock, avec Joe Casey qui renforce Slang Words et Greg Ahee qui déchiquette On LoanSlang Word est une boule de démolition savoureuse. On Loan est un jangle-fest hymnique, avec un travail de frette très arqué, plus Karl Hendricks (repose en paix) que Weird Paul Petroskey.

On retrouve le guitariste de Silkworm, Tim Midyett, dans Parallel, une grande chanson fantaisiste, mélodique et simple. ON retrouve aussi le patron du label 12XU Gerard Cosloy, Matt Barnhart de Tre Orsi, la merveilleuse Victoria Ruiz des Downtown Boys, les orfèvres de Pittsburgh Jason Baldinger et Scott MacIntyre, et plus encore sur d’autres titres. Dans mon cas, je ne fais que crier « dross » sur Dross plusieurs fois. Bon jugement de la part de The Gotobeds de savoir que c’est le mieux que je puisse faire, plus Max Moroff qu’Andrew McCutchen.

Quoi qu’il en soit, The Gotobeds ont rapidement atteint le stade de vétérans, mais, en se basant sur Debts Begins at 30, leurs meilleurs jours sont devant eux. C’est un plaisir d’être associé à un groupe aussi excellent.

The Gotobeds,The Gotobeds - Calquer the Hound Music
Debt Begins at 30, album cover
. Calquer the Hound – Evan Richards (Pgh Musician), Rob Henry (Kim Phuc).  
2. Twin Cities – Tracy Wilson (Positive NO!).  
3. Slang Words – Joe Casey (Protomartyr).  
4. 2:15 – Matt Barnhart (Tre Orsi).  
5. Poor People Are Revolting – Jason Baldinger (PGH poet), Gerard Cosloy (Air Traffic Controllers / 12XU & Matador Records).  
6 .Debt Begins at 30 – Mike Seamans (Mind Cure Records), Bob Weston (Shelllac / Mission of Burma)  
7. On Loan – Greg Ahee (Protomartyr).
8. Dross – Bob Nastanovich (Pavement) 
9. Parallel – Tim Midyett (Mint Mile, Silkworm)  
10. Bleached Midnight – Scott MacIntyre (Pgh Poet)  
11. Debt Continues (Alt version) – Victoria Ruiz (Downtown Boys)  

 

Copyright © 2019 YALTA / Florian Leroy, All rights reserved. 
SUB POP France 

Articles en lien