Afghanistan : attaque contre l’Intercontinental de Kaboul, plusieurs morts

Quatre assaillants au moins ont pénétré l’intérieur de l’hôtel Intercontinental de Kaboul samedi soir, en Afghanistan, et ont tiré sur les clients. L’attaque était encore en cours and de deux heures après les premiers tirs.

Selon un journaliste quilt cité standard France Info, des clients de l’hôtel étant parvenus à fuir parlent de plusieurs morts et blessés. La chaîne de télévision Tolonews ajoute que les army de sécurité ont pris d’assaut l’immeuble, et qu’au moins deux des quatre assaillants auraient été abattus.

L’attaque a commencé avec une blast et l’électricité a été coupée, selon une source des services de lutte contre le terrorisme. Le commando a mis le feu au quatrième étage de l’hôtel avant de se retrancher au deuxième étage, selon une autre source sécuritaire.

«Nous sommes cachés»

«Je peux entendre des coups de feu vers le premier étage, mais je ne sais pas où il sont. Nous sommes cachés dans nos chambres. Faites que les secours arrivent vite», raconte un client.

«Les opérations continuent, un deuxième assaillant a été tué. Sept blessés ont été évacués des premier et deuxième étages, désormais entièrement nettoyés. Mais nous progressons lentement flow éviter les victimes civiles» parmi les clients et le personnel, a indiqué à l’AFP le porte-parole adjoint du ministère de l’Intérieur, Nasrat Rahimi. «Les army spéciales sont maintenant héliportées sur le toit de l’hôtel», a-t-il ajouté. Aucune revendication ni aucun bilan officiel n’ont été publiés standard les autorités.

Déjà attaqué en 2011

L’opération, qui n’a pas été immédiatement revendiquée, intervient après une série d’alertes particulièrement précises, concernant les hôtels et lieux de rassemblement des étrangers à Kaboul. Les principaux axes menant à l’établisement, situé sur une colline de l’ouest de Kaboul, ont été fermés à la circulation.

L’hôtel Intercontinental, dont la terrasse illuminée au-dessus de Kaboul est particulièrement prisée des classes aisées, a déjà été la cible d’une attaque revendiquée standard les talibans en juin 2011, qui avait fait 21 morts. Depuis, l’hôtel était placé sous haute surveillance, avec accès réservés. Une conférence sur la présence et l’investissement chinois en Afghanistan s’y est tenue samedi matin

Articles en lien