Brésil : Emmanuel Macron insulté sur Twitter par un ministre de Bolsonaro

Le terme, très loin des usages diplomatiques, utilisé en portugais (“calhorda”) n’a pas d’équivalent en français mais se trouve à la croisée de “tricheur”, “crétin” et “connard”.  La France est un pays d’extrêmes. Elle a produit des hommes comme Descartes ou Pasteur, mais aussi des collaborateurs” sous les nazis pendant la deuxième guerre mondiale, écrit encore Abraham Weintraub. Au milieu d’une rafale de tweets, le ministre poursuit: “Ils ont choisi un président sans caractère” et “il faut attaquer ce crétin de Macron”. Olavo de Carvalho, écrivain et “gourou” de Jair Bolsonaro, exilé aux Etats-Unis, a de son côté forgé sur Twitter le nom de “Macrocon”.

Articles en lien