Crise politique en Italie : le retour de Berlusconi ?

Qu’aurait à gagner Silvio Berlusconi d’une telle alliance ? Une garantie de survie politique, d’une part. « Berlusconi veut sauver sa place, et celle de ses députés », estime Fabien Gibault. Car pour le reste, cette alliance est loin de l’emballer. Le « Cavaliere » garde en mémoire la trahison de la Ligue aux législatives de 2018 : Salvini avait préféré le Mouvement 5 étoiles de Luigi di Maio à Forza Italia, qui l’avait pourtant soutenu. « L’alliance est possible, mais elle sera compliquée, résume Fabien Gibault. Pour Berlusconi, la pilule sera un peu dure à avaler. »

Articles en lien