Droit de réponse de M. Jacques Bompard

Dans un article publié le 15 octobre (http://gazetteparis.fr/2013/10/15/le-maire-dorange-jacques-bompard-renvoye-en-correctionnelle/), vous indiquez que j’ai été « renvoyé en correctionnelle » pour prise illégale d’intérêt. C’est une accusation particulièrement grave qui aurait dû vous conduire par prudence et respect de la déontologie à aller au-delà de l’information brute.

« Je vous aurais alors expliqué que la vente de biens immobiliers pour laquelle je suis renvoyé au tribunal correctionnel a été présentée en toute transparence au conseil municipal. Le prix fixé pour l’acquisition était supérieur à celui demandé par l’Etat et la mise n concurrence été faite en conformité avec la loi. Je contexte donc l’existence d’une quelconque prise illégale d’intérêt.

« Par ailleurs, l’ordonnance du juge montre bien qu’il n’y a eu de ma part aucun enrichissement personnel. En fait, on me reproche simplement un manquement à la forme, pour avoir omis de sortir au moment du vote du Conseil municipal, comme cela peut être le cas, hélas, pour n’importe quel maire qui serait soumis au même contrôle pointilleux de la part des services de l’Etat ».

 

Jacques Bompard

Député-Maire d’Orange

Articles en lien