Escape Game : critique et bande-annonce

Depuis le temps que les escape game suscitent un très grand engouement du public, ce thème est enfin décliné en film.
Escape Game“, le long-métrage d’Adam Robitel, le réalisateur deParanormal Activity 5“, n’est, bien sûr, pas une comédie ou un feel good movie où la vie est un long fleuve tranquille pour les protagonistes de l’histoire. Si l’on pourrait s’attendre à un film d’horreur, c’est le genre du thriller qui a été choisi.
Escape Game” sortira le 27 février 2019 et compte parmi son casting, Logan Miller, qui interprétait Benjamin dans la saison 7 de la série “The Walking Dead“, Deborah Ann Woll, qui incarne Karen Page dans les films Marvel, et Jay Ellis qui, après avoir incarné Lawrence dans la série “Insecure“, sera au générique de la suite de “Top Gun“, “Top Gun : Maverick“, prévue pour 2020.

Synopsis : A Chicago, six personnes qui ne se connaissent pas et n’ont – a priori – pas grand-chose en commun reçoivent une étrange boîte contenant une invitation à un escape game, avec à la clé 10.000 $ pour le vainqueur. Un jeu qui n’en est pas vraiment un tant il semble trop immersif pour n’être qu’un simple divertissement : dans les salles successives le feu brûle vraiment, la glace gèle, le froid provoque de l’hypothermie… Ces six joueurs n’ont pas été choisis au hasard, ils ont un point commun, et seule leur intelligence leur permettra de survivre à ce piège mortel.

Bande-annonce :

Critique :

Escape Game” est un peu haletant, mais surtout très angoissant grâce au suspense qui est bien entretenu de bout en bout.
Sa réalisation par Adam Robitel offre quelques belles scènes, comme lorsque les joueurs en pleine crise d’hallucination évoluent dans une salle noir et blanche aux motifs psychédéliques. La caméra rend bien le ressenti et la vision des personnages. “Escape Game” offre également quelques images de Chicago, de sa rivière et de ses berges, le riverwalk, qui feront ressentir un brin de nostalgie à tous ceux qui s’y sont déjà rendus.
Les habitués de films de genre y verront un peu de la saga “Saw” (qui, d’ailleurs, inspire les créateurs d’escape game) dans la mécanique des énigmes et pièges inspirés de l’histoire personnelle des personnages et un peu de “Destination Finale” dans le choix des joueurs de la partie.
Une chose est sûre, cette histoire, a priori destinée aux ados – mais pas seulement – en refroidira probablement quelques-uns à l’idée de participer à un escape game. Mais, rassurez-vous, ce n’est que du cinéma.
La fin du film entretient le mystère et laisse présager une potentielle suite à cet “Escape Game“.

Oserez-vous assister à cette partie de jeu ? Si vous en avez le courage, direction les salles obscures dès le 27 février.

Articles en lien