Fiscalité : Laurent Wauquiez plaide pour une baisse de 10% de l’impôt sur le revenu

Alors que le Grand débat imaginé par Emmanuel Macron pour sortir de la crise des “Gilets jaunes”, dont le coup d’envoi a été donné le 15 janvier, prendra fin lundi 18 mars, le président des Républicains Laurent Wauquiez a proposé, ce jeudi 14 mars, dans une interview accordée au Figaro et sur RMC, une baisse de l’impôt sur le revenu de 10 %, des “heures d’intérêt général” systématiques en contrepartie au RSA, et l’annulation des mesures fiscales touchant les retraités, en guise de conclusion à cette concertation nationale.

“Premièrement, il faut baisser les impôts. Je demande une baisse de 10 % de l’impôt sur le revenu pour toutes les classes moyennes, sans condition. Et je propose la baisse des droits de succession en augmentant de 50 % le patrimoine que l’on peut transmettre à ses enfants et petits-enfants, de son vivant, sans acquitter d’impôt”, a dit M. Wauquiez pour qui les droits de successions actuels sont “injustes”.

“Je propose qu’en contrepartie du RSA on mette systématiquement des heures d’intérêt général. Je propose que nous mettions en place un système permettant de plafonner les prestations sociales pour qu’elles ne dépassent pas 75 % du Smic. Et je propose que, dans le même temps, on poursuive la revalorisation du travail, notamment par les heures supplémentaires”, a-t-il développé.

“Les Français veulent qu’on les laisse respirer avec moins d’impôts”

Troisième chantier : les retraités. “Il faut ré-indexer toutes les retraites au niveau de l’inflation. (…) Ensuite, il faut supprimer l’augmentation de la CSG pour tous les retraités. (…) Ensuite, il y a un sujet sur lequel on a une responsabilité, c’est la demi-part des veuves. Il faut la rétablir pour préserver le niveau de vie”Pour M. Wauquiez, “ces propositions doivent être financées uniquement par un plan d’économies. Mais surtout sans hausse d’impôt ! Je me battrai contre toute proposition à l’issue du grand débat consistant à ré-augmenter les impôts”.

Le président des Républicains prévient : “le sujet n’est pas de faire un tournant social en augmentant encore l’assistanat dans notre pays ; le sujet n’est pas de prendre un tournant en augmentant encore les impôts comme la quasi-totalité des membres du gouvernement le propose chaque semaine”, a expliqué Laurent Wauquiez au quotidien. Par ailleurs, le patron de LR promet d’être “très vigilant sur le fait que le grand débat ne débouche sur un exercice de Tartuffe où on mettrait sur la table les faux problèmes pour éviter de traiter les vrais problèmes de la France”. “Ce (que les Français) demandent, ce n’est pas de bricoler les règles électorales ni de changer la Constitution mais qu’on les laisse respirer avec moins d’impôts !”

La République en Marche (LaRem), la formation qui a porté Emmanuel Macron au pouvoir, s’est dite favorable à cette mesure, mais uniquement pour les retraités les plus modestes.

Articles en lien