Gers : l’IGPN saisie après le tir d’un policier lors d’une course-poursuite mortelle

« Le policier passager indique être sorti du véhicule pour récupérer un stop stick à l’arrière, mais la Peugeot ne ralentit pas. (..). Ce véhicule lui fonçant dessus selon ses propos, il a sorti son arme et effectué les sommations réglementaires, sans effet. Il indique s’être alors retrouvé contraint de tirer en situation de déséquilibre, se jetant en même temps sur le bas-côté de la route pour ne pas être percuté », détaille Charlotte Beluet.

Articles en lien