Journalistes assassinés en 2013 au Mali : une enquête de RFI contredit la version officielle

Le 2 novembre 2013, Ghislaine Dupont et Claude Verlon, journalistes à Radio France Internationale (RFI), étaient enlevés à Kidal, après une interview. Ils étaient assassinés dans l’heure qui suit, non loin de la ville, par des djihadistes d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI). 

Selon la version officielle de l’armée, un convoi de militaires français avait, ce jour-là, découvert le corps sans vie des reporters, près du pick-up en panne de leurs ravisseurs. L’enquête semblait privilégier la thèse d’une prise d’otages ratée, qui avait tourné au drame. L’armée affirme qu’elle n’aurait eu “aucun contact visuel ou physique” avec les ravisseurs, ni même avec “un véhicule en fuite”. C’est ce point précis qu’une enquête de RFI contredit justement aujourd’hui.

Articles en lien