Kim Jong-un est prêt à affronter cent ans de sanctions

«Un des secrets de la victoire de la révolution coréenne, dans un contexte des plus dures épreuves, réside dans le fait que nous avons accordé une attention prioritaire au développement des sciences et des techniques. Grâce à des fondations posées par une économie nationale indépendante, à nos cadres scientifiques et techniques et à leur esprit éclairé, nous n’aurons pas de difficultés même si les ennemis introduisent des sanctions pour 10 ou 100 ans», a déclaré Kim Jong-un cité par l’agence gouvernementale KCNA.

Selon l’agence, le dirigeant nord-coréen a ordonné d’octroyer des primes aux personnels de l’Académie des sciences.

Le 3 septembre dernier, la Corée du Nord a annoncé le test réussi d’une bombe H destinée à équiper des missiles balistiques intercontinentaux. Les militaires japonais et sud-coréens ont évalué sa puissance à 160 kilotonnes, soit 10 fois plus que la bombe atomique larguée sur Hiroshima en 1945.

Conseil de sécurité de l'OnuUne semaine plus tôt, la Corée du Nord a testé un missile balistique qui a survolé le territoire du Japon.

Le 23 décembre dernier, Le Conseil de sécurité de l’Onu a adopté de nouvelles sanctions à l’égard de Pyongyang en réponse au tir de missile balistique effectué le 29 novembre. Le document adopté limite l’approvisionnement en pétrole de la Corée du Nord et exige que tous les pays accueillant des travailleurs nord-coréens les expulsent.

Il s’agit du neuvième train de sanctions onusiennes particulièrement drastiques contre Pyongyang. Les trois derniers ont été adoptés sous l’impulsion de Washington après des essais de missiles et un test nucléaire menés par la Corée du Nord.

Articles en lien

Aller à la barre d’outils