Le Rêveur de la forêt au musée Zadkine : photos

Le Musée Zadkine nous a fait voyagé avec son exposition Le rêveur de la forêt. Réunissant 40 artistes du 27 septembre 2019 au 23 février 2020 autour d’une thématique nature, le musée dédié à Ossip Zadkine offre une belle approche de son œuvre, peu connue.

Ossip Zadkine a toujours été fasciné par la forêt. Petit, il allait dans les bois qui longeaient la maison de son oncle et se retrouvait dans un univers intime. Il écrivait d’ailleurs : « Au fond, j’ai toujours été un menuisier qui, au lieu de faire une table ou une porte, aurait été amené à tailler des images en bois ».

L’artiste russe a commencé à utiliser le bois en 1918, avec Les Vendanges. Il réalisera beaucoup de bustes en bois, jusqu’au monumental Prométhée (1955-1956) et à Orphée, visibles dans l’exposition. Autour de ces sculptures, les œuvres de 40 artistes contemporains de Zadkine – Brancusi, Munch, Derain, Picasso – ou plus actuels, comme Hicham Berrada, Guiseppe Penone, Laure Prouvost ou Laurie Karp.

En 100 oeuvres de tous genre, l’exposition explore les différents sentiments que l’on peut porter sur la forêt. Ici, des hommes figés dans le bois, qui nous observent, effrayants, là un entremêlement de branches reliées à un cœur, et par ci par là les sculptures de Zadkine, qui semblent toujours aussi puissantes, surtout en ces périodes de remises en question vis à vis des écosystèmes en danger.

Le Rêveur de la Forêt au Musée ZadkineLe Rêveur de la Forêt au Musée ZadkineLe Rêveur de la Forêt au Musée ZadkineLe Rêveur de la Forêt au Musée Zadkine

Après ce premier pied dans la nature bien mérité, on sort dans le jardin du musée, où des sculptures de Zadkine se cachent à côté des arbres centenaires. C’est dingue mais on prend alors conscience de plein de détails qu’on laisserait d’ordinaire de côté.

  • À lire aussi
  • Réouverture du Musée d’Art Moderne de Paris : week-end d’animations gratuites
  • Soirée les Silencieuses #5 à la Cité des sciences et de l’industrie, nocturne en musique
  • Les expositions d’Octobre 2019 à Paris
  • Bons plans de la semaine du 7 au 13 octobre 2019 à Paris

Il ne faut toutefois pas louper la dernière partie, cachée, qui se trouve dans l’ancien atelier de l’artiste. Cette partie est d’ailleurs dédiée aux mystères de la forêt, avec ses apparitions, ses hommes figés dans le bois, ses expériences vidéo loufoques (on pense à La Forêt des gestes d’Ariance Michel, 2016), mais aussi le devenir des forêts si on continue à les polluer.

Le Rêveur de la Forêt au Musée ZadkineLe Rêveur de la Forêt au Musée ZadkineLe Rêveur de la Forêt au Musée ZadkineLe Rêveur de la Forêt au Musée Zadkine

C’est dommage qu’il n’y ait pas de petit salon de thé pour se poser et rester dans cet univers enchanteur, mais le répit est de courte durée. Pour prolonger l’expérience, filez à l’exposition Nous les Arbres de la Fondation Cartier voisine (jusqu’au 10 novembre 2019), on bénéficie d’un tarif réduit en gardant son billet d’entrée.

Articles en lien