Les « nouvelles routes de la soie », opportunité ou menace pour l’Europe ?

Nul ne peut plus ignorer l’importance sans précédent des « nouvelles routes de la soie » : si le sujet fait la une des magazines, c’est que ce projet géant, estimé au départ à plus de 1.000 milliards de dollars, prévoit de connecter la Chine au reste de l’Asie, à l’Europe, à l’Afrique, à l’Amérique du Sud et même à l’Arctique, par voies terrestres, ferroviaires et maritimes. Elles se focalisent sur les projets d’infrastructure (transport, énergie, télécommunications, zones industrielles spéciales), mais s’étendent également à d’autres secteurs comme la finance ou le tourisme. De 2013 à 2018, le commerce entre la Chine et les pays situés le long de ces routes a atteint 6469 milliards de dollars.

En 2013, lorsque cette initiative a été lancée par le président Xi Jinping, la Chine envisageait un sérieux défi de surcapacité industrielle : son taux d’utilisation moyen des équipements de fabrication n’était que de 70,8 %. Le pays possédait également assez de capitaux et d’expériences techniques pour la construction d’infrastructures à l’international. L’objectif essentiel de cette initiative était donc de réduire la surcapacité dans le pays, et de trouver de nouveaux relais de…


Accéder

Article source: https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/les-nouvelles-routes-de-la-soie-opportunite-ou-menace-pour-l-europe-827794.html

Articles en lien