Les perspectives économiques mondiales se dégradent, selon l’institut allemand IFO

Les perspectives économiques se dégradent à l’échelle mondiale avec l’escalade dans le conflit commercial entre les États-Unis et la Chine, montre une étude publiée lundi par l’institut allemand IFO.

Son enquête trimestrielle, menée auprès de quelque 1.200 spécialistes de plus de 110 pays, montre que leur jugement sur la situation actuelle et celui sur les perspectiveséconomiques se sont dégradés ces trois derniers mois.

Commerce mondial, conso, investissement… le pessimisme règne

Les spécialistes s’attendent à une croissance nettement plus faible du commerce mondial”, a expliqué le président de l’IFO, Clemens Fuest.

Le patron de l’IFO ajoute que leurs anticipations concernant le commerce international sont tombées à leur plus bas niveau depuis le début du conflit entre les États-Unis et la Chine il y a un plus d’un an.

Les personnes interrogées s’attendent aussi à une baisse de la consommation privée et de l’investissement ainsi qu’à un recul des taux d’intérêt à court et long termes”, a-t-il précisé.

Articles en lien

Les perspectives économiques mondiales se dégradent, selon l’institut allemand IFO

Les perspectives économiques se dégradent à l’échelle mondiale avec l’escalade dans le conflit commercial entre les États-Unis et la Chine, montre une étude publiée lundi par l’institut allemand IFO.

Son enquête trimestrielle, menée auprès de quelque 1.200 spécialistes de plus de 110 pays, montre que leur jugement sur la situation actuelle et celui sur les perspectiveséconomiques se sont dégradés ces trois derniers mois.

Commerce mondial, conso, investissement… le pessimisme règne

Les spécialistes s’attendent à une croissance nettement plus faible du commerce mondial”, a expliqué le président de l’IFO, Clemens Fuest.

Le patron de l’IFO ajoute que leurs anticipations concernant le commerce international sont tombées à leur plus bas niveau depuis le début du conflit entre les États-Unis et la Chine il y a un plus d’un an.

Les personnes interrogées s’attendent aussi à une baisse de la consommation privée et de l’investissement ainsi qu’à un recul des taux d’intérêt à court et long termes”, a-t-il précisé.

Articles en lien