«Les pieds dans l’eau, tout le monde est vulnérable»

Depuis douze ans, le photographe sud-africain Gideon Mendel parcourt le monde pour photographier les victimes de catastrophes climatiques dans dix-neuf pays –parmi lesquels le Royaume-Uni, où il habite, le Brésil, l’Inde, les Philippines, le Bangladesh, le Nigeria, les États-Unis, l’Allemagne ou encore la France. Sa série «Submerged Portraits», réalisée dans le cadre de son projet Drowning World, est actuellement exposée à la Maison de la culture d’Amiens jusqu’au 11 novembre, ainsi qu’au Musée des arts décoratifs de Namur, en Belgique, jusqu’au 6 octobre.

Articles en lien