Les tentatives US pour résoudre les problèmes mondiaux sans la Russie «n’ont pas d’avenir»

L’ambassadeur russe à Washington Anatoli Antonov a critiqué l’idée de négocier les problèmes mondiaux sans la Russie.

«Cela fait peur de constater que les USA utilisent ces derniers temps de plus en plus souvent le genre de configuration de réunions où la Russie n’est pas représentée. De telles alliances sont peut-être pratiques mais elles n’ont pas d’avenir», a-t-il souligné dans l’interview accordé à la chaîne Rossia 24.

À titre d’exemple le diplomate a évoqué la rencontre du 16 janvier à Vancouver où les États-Unis et leurs alliés ont essayé d’exercer des pressions supplémentaires sur Pyongyang.

Igor Konachenkov

«Ils ne nous ont pas invités à cet événement, ils nous ont dit qu’ils nous feraient connaître leur décision et comment la Russie devrait la mettre en œuvre », a ajouté M. Antonov.

Selon lui, la rencontre de Paris, consacrée aux problèmes de l’utilisation des armes chimiques en Syrie, donne le même exemple.

«Le même ramassis, je ne peux pas le qualifier autrement, s’est récemment retrouvé à Paris, où un groupe de pays sans la Chine ni la Russie ont discuté de l’utilisation illégales des armes chimiques. Cette ligne, un tel pseudo-partenariat quand on nous invite si l’on a besoin de nous, mais, une fois que notre position diffère de celle des États-Unis, on trouve possible de se passer de nous et de résoudre les problèmes sans notre participation, une telle approche n’aboutira à rien», a conclu le diplomate.

Articles en lien

Aller à la barre d’outils