Les USA souhaitent établir un blocus naval de la Corée du Nord

À la table des négociations à Vancouver, Washington souhaite aborder avec ses partenaires un possible blocus naval de la Corée du Nord, a annoncé le directeur de la planification politique du département d’État américain Brian Hook.

«Nous allons évaluer les progrès, discuter des sanctions, tant multilatérales qu’unilatérales, de leur efficacité, de ce que nous pouvons entreprendre cette année», a-t-il indiqué jeudi lors d’un point de presse.

«Nous continuons de discuter toutes les options pour améliorer la sécurité navale et la possibilité d’intercepter le trafic naval, le déplacement des marchandises vers la Corée du Nord dans les vaisseaux qui soutiennent ses programmes nucléaire et de missiles. Nous allons parler, avec nos partenaires et alliés, des démarches que nous pourrons prendre pour intercepter les navires, pour mettre fin au financement et aux ressources [allant en Corée du Nord].»

Cha Kum Chol (Corée du Nord)À Vancouver, le secrétaire d’État Rex Tillerson tiendra une rencontre au niveau des ministres pour aborder le dossier nord-coréen. La réunion, organisée conjointement par Washington et Ottawa, est prévue du 15 au 17 janvier et sera le lieu de discussions sur la sécurité et la stabilité en péninsule coréenne.

Le secrétaire d’État américain Rex Tillerson avait déclaré précédemment que Washington ne renonçait pas à la diplomatie pour résoudre le problème entourant le programme nucléaire nord-coréen mais mettrait la pression sur Pyongyang jusqu’à ce qu’il accepte de se mettre à la table des négociations.

Articles en lien

Aller à la barre d’outils