L’extrême droite va-t-elle gouverner le Brésil ?

Après une campagne expresse et une ascension fulgurante, Jair Bolsonaro a frôlé une élection à la tête du Brésil dès le premier tour. Le candidat d’extrême droite, connu pour ses propos ouvertement racistes, homophobes et misogynes a obtenu 46,06% des voix le 7 octobre. Loin devant le représentant du Parti des travailleurs, Fernando Haddad, qui a récolté 29,24% des suffrages. Dans une société gangrenée par la corruption, Jair Bolsonaro a séduit son électorat avec ses idées anti-système et sa nostalgie de la dictature militaire. Celui qui se définit comme le “Donald Trump brésilien” n’a jamais été cité dans une affaire de corruption jusqu’à présent. Un atout de poids pour une population lassée des politiques corrompus, de la violence et de l’insécurité.

Pour débattre de ces élections brésiliennes, nous recevons Maria Emilia Alenca, journaliste, chef de la rédaction brésilienne de RFI, Armelle Enders, historienne spécialiste du Brésil contemporain et Sébastien Velut, professeur à l’Institut des Hautes Études de l’Amérique Latine.

Articles en lien