Légalisation de l’IVG en Irlande : une “révolution tranquille” pour Leo Varadkar

Le Premier ministre irlandais, Leo Varadkar, a déclaré samedi que la victoire du oui au droit à l’avortement lors du référendum était l’aboutissement d’une “révolution tranquille”. Une loi sera votée avant la fin de l’année 2018, a-t-il promis.

“Le public a parlé. Le résultat semble être franc et massif (…) en faveur de l’abrogation du 8ème amendement”, a déclaré le Premier ministre irlandais, Leo Varadkar, samedi 26 mai aux journalistes à Dublin, avalisant la victoire du oui à la libéralisation de l’avortement dans ce pays traditionnellement très catholique.

À lire : Leo Varadkar, le futur nouveau Premier ministre irlandais qui casse les codes

66,36% des électeurs se sont prononcés pour une libéralisation de la législation sur l’IVG, actuellement l’une des plus restrictives d’Europe, selon des résultats partiels portant sur quatre circonscriptions dépouillées, sur un total de 40. La participation s’élève à 62,18%. Le camp du non a déjà reconnu sa défaite par la voix de son porte-parole, John McGuirk.

Pour Leo Varadkar, “ce que nous voyons est le point culminant d’une révolution tranquille qui a eu lieu en Irlande au cours des deux dernières décennies”.

Le ministre de la Santé Simon Harris a précisé à l’AFP que l’exécutif se réunirait mardi pour discuter du projet de loi avec l’objectif de le présenter “à l’automne” au Parlement, où il devrait être adopté sans difficulté, les chefs des deux principaux partis d’opposition, Fianna Fail et Sinn Fein, soutenant la réforme. 

Avec AFP et Reuters

Première publication : 26/05/2018

Articles en lien