Macron s’oppose à Trump et à Netanyahu sur l’accord avec l’Iran

Le président français Emmanuel Macron a défendu samedi le “nécessaire respect par toutes les parties” de l’accord sur le nucléaire iranien, dans un entretien téléphonique avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu qui l’exhortait à “revoir” cet accord.

“Le président de la République a rappelé l’importance de préserver l’accord nucléaire iranien, et le nécessaire respect par toutes les parties de leurs engagements dans le cadre de cet accord”, a indiqué l’Elysée, en ajoutant que les deux hommes  avaient  également “indiqué la nécessité de travailler sur le volet balistique et sur les activités régionales de l’Iran, comme la France l’a proposé depuis septembre 2017”.

Cette fin de non recevoir française aux demandes de révision de l’accord formulées par Israël et les Etats-Unis intervient alors que l’Iran a déjà réaffirmé samedi son refus de toute modification.

Donald Trump menace de retrait

Ces prises de position font suite à l’ultimatum du président américain Donald Trump, qui a exigé un durcissement des conditions de cet accord sous 120 jours. Exigeant un “accord” avec les Européens pour “remédier aux terribles lacunes” du texte, les Etats-Unis réimposeront les sanctions liées au nucléaire iranien et se retireront “immédiatement” du pacte conclu en 2015, a prévenu vendredi M. Trump, si des amendements ne sont pas apportés.

“Les propos de Trump doivent être pris au sérieux”, a fait valoir M. Netanyahu à M. Macron, soulignant qu’il “serait sage pour quiconque souhaitant conserver l’accord nucléaire de revoir” ce pacte, selon un communiqué de son bureau.

M. Netanyahu, a-t-on indiqué de même source, a également déclaré à M. Macron que le monde libre devait “condamner fermement les cinq crimes du régime iranien”, énumérant ses “efforts pour obtenir des armes nucléaires”, “développer des missiles balistiques”, “soutenir le terrorisme”, “l’agression régionale” et “la répression cruelle des citoyens iraniens”.

De son côté, le président français avait souligné dès jeudi auprès de Donald Trump “l’importance” du “respect par l’ensemble de ses signataires” de l’accord nucléaire.

L’Élysée a précisé samedi que, outre le dossier du nucléaire iranien, M. Macron et M. Netanyahu avaient “aussi évoqué le sujet du processus de paix israélo-palestinien dans la continuité de leurs échanges du 10 décembre”.

(Avec AFP)

Articles en lien