Musique: Renaud publie “Toujours debout”

“Toujours debout”, le nouveau single de Renaud, sort aujourd’hui.

L’album sortira au printemps. Mais nous pouvons écouter le nouveau single , Toujours Debout, dés aujourd’hui. Après sept ans d’absence, le chanteur  fait son retour avec une chanson  entraînante, au rythme “Pop-Rock”.

Renaud de nouveau en forme.

“Toujours vivant, rassurez vous, toujours la banane, toujours debout”,  “Il est pas né ou mal barré le crétin qui voudra m’enterrer”. “Dites à ces trous du cul que j’continue de chanter”. Dans ce texte somme toute vindicatif, Renaud Séchan réagi avec véhémence aux rumeurs alarmantes qui, ces derniers mois, avaient couru sur son état de santé.  Les paparazzis et les journalistes, “ces chasseurs de primes qui n’impriment que des ragots, que des salades”, en prennent pour leur grade à cette occasion.

La production du titre est plutôt bonne, assez “fine” pour que la voix rauque du chanteur soit convenablement mise en valeur du début à la fin, quand bien même ce résultat aurait nécessité un travail en amont non négligeable. La voix de Renaud semble tout de même plus en forme que précédemment.

Musicalement, Toujours Debout est bâtie sur une structure classique, proposant un rythme assez soutenu et très fortement empreint de sonorités “Pop-Rock”. Le titre débute par un gimmick de guitare simple et accrocheur qui se répétera au cours du morceau. Un gimmick de batterie du même acabit vient ensuite soutenir le riff de guitare. La basse  est ici très discrète. Sur ce titre l’on remarquera l’intervention du synthétiseur proposant une nappe discrète, distillée en toile de fond sur l’ensemble.

Si Toujours Debout  n’est pas sans quelques facilités, il n’en demeure pas moins un titre accrocheur, efficace, très plaisant et semble bien augurer le retour tant attendu de ce chanteur unique en son genre qu’est Renaud. Toujours Debout doit être apprécié pour ce qu’il est, un single avant-coureur, annonciateur d’une probable et, espérons-le, définitive renaissance artistique. Écoutons donc ce titre en nous disant que le meilleur est certainement à venir, Renaud étant cette fois bel et bien de retour.

Xavier Fluet@GazetteDeParis

Articles en lien