Nordahl Lelandais transporté sur le lieu de la disparition de Maëlys?

Pour la seconde fois, le suspect du meurtre de la petite Maëlys est entendu par le magistrat chargé du dossier, à Grenoble. Il pourrait être transporté sur un lieu de fouilles.

Moins d’une semaine après le rejet de sa demande de remise en liberté, Nordahl Lelandais a de nouveau été extrait de sa cellule de la prison de Saint-Quentin-Fallavier, ce mercredi matin. Le principal suspect dans la disparition de la petite Maëlys, fin août à Pont-de-Beauvoisin, dans l’Isère, doit faire de nouveau face aux questions des juges d’instruction, rapporte Le Parisien.C’est la seconde fois qu’il est interrogé sur ce dossier, au palais de justice de Grenoble.  

LIRE AUSSI Les troublantes similitudes entre les disparitions de Maëlys et d’Arthur Noyer 

L’ancien militaire de 34 ans, qui a toujours nié son implication dans l’affaire Maëlys, a été mis en examen en septembre pour “enlèvement” et “meurtre”. Deux mois plus tard, l’homme a également été mis en examen pour le meurtre du caporal Arthur Noyer, dont les ossements ont été retrouvés sur un sentier de Savoie.  

“Cette journée s’annonce cruciale”

Selon nos confrères du Dauphiné Libéréet de France Bleu, le suspect a pu être transporté sur l’un des lieux fouillés par les gendarmes pour tenter de retrouver le corps de la fillette de 10 ans. Certaines sources évoquent le secteur de Pont-de-Beauvoisin. En dépit de nombreux jours de recherches, notamment dans les multiples points d’eau que compte la zone, il n’a jamais été retrouvé.  

LIRE AUSSI Maëlys: comment les enquêteurs ont fait parler une photo de mauvaise qualité 

Les deux médias rapportent qu’un convoi a quitté le palais de justice peu après 10h. Selon France Bleu, il comprenait Nordahl Lelandais, son avocat Me Alain Jakubowicz, le procureur de Grenoble Jean-Yves Coquillat, les trois magistrats instructeurs ainsi que des gendarmes. Une source proche du dossier indique au Dauphiné Libéré que “cette journée s’annonce cruciale”.  

Une conférence de presse ce mercredi?

En faisant déplacer le meurtrier présumé de Maëlys sur ces lieux, les enquêteurs espèrent libérer sa parole. Mais la neige abondante, tombée la nuit passée, pourrait remettre en cause cette initiative. Selon France Bleu, une conférence de presse pourrait être organisée en fin de journée par le procureur de la République.  

Les parents de Maëlys, qui ont eu accès aux images de vidéosurveillance du véhicule de Nordahl Lelandais, la nuit de la disparition, affirment avoir reconnu, en visualisant la silhouette sur le siège passager, “des détails de la robe” de leur fille. Le principal suspect a de son côté indiqué aux enquêteurs que ce n’était pas sa voiture et qu’il n’était pas là à ce moment précis.  

Articles en lien

Aller à la barre d’outils