«Pour vivre heureux, vivons cachés»: l’expérience difficile et profonde d’un ex-zadiste

La ZadAncien zadiste et aujourd’hui journaliste à Sputnik France, Youri Apreleff lève le voile sur ce qui ce passe à l’intérieur de la Zad de Notre-Dame-Des-Landes. Là, les profils sont extrêmement hétérogènes: on y trouve des altermondialistes, des pacifistes, des black-block, des agriculteurs, des autonomistes, des anarchistes et des antifa. Pourtant, les gens qui restent réellement en permanence dans la zone sont peu nombreux, il y a énormément de va-et-vient, affirme-t-il.

A ceux qui restent sur la Zad, Youri donne le conseil suivant:

«Ne lâchez rien sur les autres Zad, évitez au maximum la violence, n’acceptez pas tout le monde, car parfois ceux qui viennent sont nos meilleurs ennemis, et continuez à chercher à développer un autre mode de consommation, nous y viendrons de gré ou de force», est-il persuadé.

A quels autres facteurs les zadistes devraient-t-il faire attention pour parvenir à leurs buts, pourquoi ses anciens confrères n’aiment pas l’attention de la presse, pour quelle raison a-t-il décidé de rejoindre la rédaction Sputnik? Découvrez ses réponses dans la vidéo ci-dessous.

Articles en lien