Tristane Banon à Nicolas Bedos : « Je mange autant que tu sniffes »

Depuis un an c’est la guerre des auteurs ! Nicolas Bedos se plait à attaquer Tristane Banon, notamment dans sa chronique de Marianne, en la qualifiant de « romancière convalescente » et de « retardataire lacrymale », il lui conseille enfin « d’euthanasier sa mère et de terminer son bouquin ».

La réponse de Tristane  aujourd’hui dans l’Express : « Sois heureux, satisfait, comblé… ça y est, je t’ai ENFIN remarqué », écrit la romancière. « Mais Nicolas, sais-tu qu’il y a des méthodes plus simples que d’aller faire la pute mythomane dans la lucarne pour qu’une fille te remarque? ».

Tristane Banon a fini par inviter Nicolas Bedos à déjeuner. La fin de la guerre ? « Je te rassure, » lui dit-elle « je mange autant que tu sniffes, c’est dire si je suis plutôt loin de l’anorexie. Déjeunons puisque tu le souhaites, mais alors sois chic, choisis-nous au moins une bonne adresse! »

S.V.
par la rédaction @gazetteazur

6 novembre 2012 à 12 h 27 min sur Exclusif, France.

Articles en lien