VIDÉO. Oléoducs, forage et chasse aux ours… Trump, “sensible à l’environnement”?

Donald Trump a annoncé mercredi un possible retour des États-Unis dans l’accord de Paris, un comble au vu de ses dernières décisions.

“Je suis très sensible à l’environnement.” Le président américain a annoncé le possible retour des États-Unis dans l’accord de Paris sur le climat mercredi à l’occasion d’une conférence de presse commune avec la Première ministre norvégienne. Pourtant, un tel regain d’intérêt pour les questions environnementales ne semble pas crédible au vu de ses dernières décisions. 

LIRE AUSSI Accord de Paris: Trump est-il vraiment prêt à un retour des États-Unis? 

Quatre jours seulement après sa prise de fonction en janvier 2017, Trump ordonne la relance de projets d’oléoducs controversés pour leur risque de pollution des nappes phréatiques. La menace est confirmée par une fuite de 800 000 litres de pétrole dans le Dakota du sud. Un mois plus tard, le président américain annule la “Steam Protection Rule” qui visait à limiter le déversement de déchets des mines de charbon dans les cours d’eau.  

Rétablissement de la chasse aux loups et aux ours polaires en période d’hibernation en Alaska, réintroduction de la vente de bouteilles en plastique dans les parcs nationaux… La première année de Donald Trump s’est finalement terminée par une nouvelle annonce qui fait frémir les organisations de défense de l’environnement. Le 4 janvier dernier, son administration a programmé l’ouverture de 90% du littoral américain à l’exploitation du pétrole et du gaz offshore.  

Articles en lien

Aller à la barre d’outils